Sclérose en plaques

Définition et quelques chiffres

La sclérose en plaques est une maladie neurologique auto-immune chronique du système nerveux central. Elle peut attaquer plusieurs parties du système nerveux central à plusieurs moments. Elle peut évoluer par poussées (plus ou moins régressives) ou progressivement. Les lésions sont donc variables dans le temps et dans l’espace. Cette spécificité donne à cette maladie plusieurs formes cliniques, parfois difficiles à reconnaître, pouvant aller d’un simple trouble de la vue durant quelques jours à la paralysie complète définitive...

Le diagnostic est confirmé par l’analyse du liquide céphalo-rachidien par ponction lombaire et l’Imagerie par Raisonnance Magnétique (IRM).

Prévalence : il existe de grandes disparités géographiques dans le monde. La prévalence varie entre 20 et 100 pour 100 000 habitants. En France, on considère que 80 000 personnes sont atteintes.

Age d’apparition : 70% des SEP sont diagnostiquées entre 20 et 40 ans.

Sexe : la SEP touche 3 femmes pour 1 homme

Le parcours du patient

Le diagnostic est réalisé par une équipe de neurologie.

Selon le type et la forme de l'atteinte neurologique, la maladie peut générer un handicap qui peut être pris en charge par les équipes de Médecine Physique et Réadaptation proposant à la fois une rééducation adaptée et une réadaptation si nécessaire.

Votre neurologue ou votre médecin traitant peuvent vous proposer une prise en charge spécialisée à MARIENIA. Au décours d'une consultation auprès d'un médecin de la Clinique, un projet personnalisé de prise en charge sera élaboré selon les objectifs définis par le patient et son entourage.

Pour organiser cette consultation, contactez le secrétariat médical :

La Prise en charge à Marienia

  • Le patient bénéficie de soins infirmiers pour l’aider dans les activités de la vie quotidienne (soins, toilette, habillage, médicaments…) dans le respect des recommandations de prise en charge de l’hémiplégie.
  • Le programme de rééducation, établi par le médecin, nécessitera peut-être l’intervention de différents professionnels formés :  kinésithérapeutes, ergothérapeutes, orthophoniste et neuropsychologue si nécessaire.
  • La coordination des soins est assurée par une visite hebdomadaire multidisciplinaire et des réunions de synthèse régulières qui permettent d’adapter le projet thérapeutique personnalisé du patient.
  • Le retour dans l’environnement de vie (domicile, travail, conduite automobile, sport…) est préparé par l’ensemble de l’équipe avec l’intervention particulière de l’assistante sociale et du service d’ergothérapie. Des permissions thérapeutiques peuvent être organisées ainsi qu’une visite du domicile en vue d’un aménagement spécifique. Des aides techniques peuvent être essayées au CRRF avant acquisition. Le service social peut aider les familles a organiser la mise en place d’aide à la personne.
  • Une psychologue peut accompagner le patient et sa famille durant le séjour.

Les spécificités de Marienia

  • L’équipe de rééducation est formée à la prise en charge des différents problèmes complexes pouvant survenir à la suite d'une pathologie neurologique :
  • Après Marienia
    • Le suivi de rééducation est assuré après la sortie du CRRF.
    • Une consultation de contrôle est organisée auprès d’un médecin spécialisé du Centre dans les mois qui suivent la sortie.
    • Le suivi neurologique est organisé en lien avec le service ayant réalisé la prise en charge initiale.
    • Par la suite, des séjours de rééducation complémentaires ultérieurs pourront être proposés à la suite des évaluations spécialisées réalisées en consultation.

La SEP après MARIENIA

La SEP peut avoir une évolution chronique nécessitant un accompagnement de longue durée. En partenariat avec le médecin traitant et le neurologue, les médecins de Médecine Physique et Réadaptation proposent des prises en charge de "réinduction" pouvant être nécessaire pour maintenir les capacités fonctionnelles.

Par ailleurs, la Sclérose en Plaques est souvent accompagnée d'un symptôme asthénique : la fatigue chronique. Un accompagnement spécifique couplé au ré-entrainement à l'effort adapté peut améliorer la symptomatologie permettant de maintenir une qualité de vie acceptable.